Nous connaître
communautés des beatitudes

LE MONASTERE

le monastere des beatitudes de Nay

communautés des beatitudes Le Monastère

« Heureux les pauvres, le Royaume des cieux est à eux. » (Mt 5)

Le Monastère Saint Dominique, tel que nous le voyons aujourd’hui, fut construit par les frères Dupont. En 1868, Dominique Dupont acquiert le domaine Palengat où il y construit le couvent des dominicaines. Son frère André se charge de la réalisation architecturale.

Les sœurs dominicaines avaient été demandées par les Jurats de Nay pour ouvrir une école de jeunes-filles, elles arrivent en 1687 et s’installent dans le quartier St Roch. C’est en 1874 qu’elles viennent s'installer dans leur couvent, au 18 côte Saint Martin : « Les religieuses sortant de l’ancien couvent montèrent la colline bannière du Rosaire en tête. Il y avait 60 stalles au chœur, 60 cellules habitables,… la chapelle fut consacrée par Mgr l’évêque de Bayonne. »

En 1900 commencèrent les tracasseries contre les ordres religieux et en 1905, les sœurs sont expulsées.
De 1905 à 1914, le Monastère devient un « Grand séminaire » ou « Institut de Théologie St Léon ».
De 1914 à 1919, le Monastère est occupé par « l’Ambulance Militaire »
En1919 l’exil des sœurs dominicaines prend fin. Elles reviennent dans leur couvent où tout est à refaire.
De 1919 à 1972 les sœurs dominicaines vivent à nouveau dans leur monastère.
De 1972 à 1979 le Monastère est fermé.
En 1979 réouverture du Monastère par la Communauté du Lion de Juda et de l’Agneau immolé devenue Communauté des Béatitudes en 1991.


le jardin des beatitudes de Nay

historique nay Le Jardin

« Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. » (Mt 5)

Le jardin qui entoure le Monastère est un magnifique parc où il fait bon se reposer. C’est aussi un lieu de détente. On peut aussi s’y retrouver pour prier. Le cimetière qui lui est attenant est un lieu de paix.


la chapelle des beatitudes de Nay

historique nay La chapelle

« Heureux les affligés car ils seront consolés. » (Mt 5)

Fut construite en même temps que le couvent. Elle fut consacrée par Mgr l’évêque de Bayonne le 17 mars 1884. Elle fut rénovée par la communauté dès les premières années de son installation à Nay. Pour permettre de célébrer la messe face au peuple il fut nécessaire d’apporter quelques transformations au Maître-autel : la statue de la Vierge Notre-Dame du Rosaire fut retirée et installée dans le jardin.


hospitalité aux beatitudes de Nay

historique nay L'Hospitalité

« Heureux les assoiffés de justice, car ils seront rassasiés. » (Mt 5)

L’hospitalité fait partie de notre règle de vie : « Nous serons attentifs à accorder le gîte et le couvert à quiconque se présente, en honorant, à l'instar de Saint Vincent de Paul "nos seigneurs les pauvres", ceux pour qui il n'y a pas de place dans l'hôtellerie du coeur des hommes.»
Il arrive que des pèlerins de St Jacques de Compostelle, désireux de passer par Lourdes fassent une halte au Monastère.


historique nay Le Cloître

le cloitre des beatitudes de Nay
« Heureux les miséricordieux, il leur sera fait miséricorde. » (Mt 5)

On ne peut imaginer un monastère sans un cloître. Celui-ci est classique, de forme carré, fermé sur lui-même : il invite à l’intériorisation. On ne peut se déplacer d’un endroit à l’autre du Monastère sans y passé, autant de moments qui nous invitent à la prière.
Notre-Dame a été choisie pour régner en ce lieu : son visage tourné vers la porte d’entrée, elle accueille toute personne qui pénètre dans le Monastère.




La Chapelle ND du Rosaire aux beatitudes de Nay

historique nay La Chapelle ND du Rosaire

« Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. » (Mt 5)

Fut construit par les frères et sœurs de la Communauté pour y installer la statue de l’ancien maître-autel qui était resté un peu à l’abandon dans le jardin. Nichée au pied de la colline, elle est comme une invitation à venir nous mettre sous la protection de la Vierge. Notre promenade dans le jardin vient tout naturellement se terminer auprès d’elle.


« Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » (Mt 5)
communautés des beatitudes